01 49 60 69 42

Mai

Ce que j'appelle oubli

Comédie-Française

Dans un supermarché, un homme vole une canette de bière, ou plutôt la boit sur place. Quatre vigiles surviennent, le saisissent, le conduisent dans la réserve, le passent à tabac. Le fait divers ne fit l’objet que de quelques lignes dans les journaux en 2009. Quelques lignes pour raconter le destin tragique d’un homme qui mourra sous la violence des coups qui lui seront portés. Cette histoire a inspiré à Laurent Mauvignier un texte sobre et saisissant, une lettre fictive adressée au frère de la victime, qui renvoie le lecteur à tout ce qui ronge notre société, la haine, l'indifférence, l'intolérance, l'égoïsme, l'injustice, la précarité.

Le comédien Denis Podalydès a choisi de donner voix au récit. Seul au plateau, par un jeu dense et puissant, dans un corps à corps total avec la langue, il irradie le texte de sa sensibilité pour en restituer la violence. Le spectateur est comme happé par la tension dramatique qui naît de son interprétation, et en ressort bouleversé et admiratif.

Distribution

Texte de Laurent Mauvignier Lumière Stéphanie Daniel Mise en espace et interprétation Denis Podalydès

Crédit photo © Stéphane Lavoué / coll. Comédie-Française

Avis de la presse

L'exercice remarquable fait résonner la vie ôtée, l'absurdité de la mort, la responsabilité humaine. Le Journal du Dimanche

Mentions diverses

Production Comédie-Française / Studio-Théâtre

Théâtre
Tarif A

Durée 1h

Rencontre avec Denis Podalydès à l'issue de la représentation

Ce que j'appelle oubli