Par mois Par genre

Avril

Words Are Watching You

Idiomécanic Théâtre

Et si certains procédés de décervelage employés par les régimes totalitaires étaient à l’oeuvre dans nos sociétés “démocratiques” ? Voilà la question que s’est posé le collectif Idiomécanic Théâtre à la lecture de 1984 d’Orwell.
Marqués au fer rouge de leur époque, les quatre acteurs convient le public à une (fausse) séance de répétition musclée pour décortiquer les mécanismes et les méthodes de  l’endoctrinement : la perversion du langage, le mensonge, le déni, la double pensée, la peur dans laquelle on nous entretient, les contes dont on nous berce.
Idiomécanic Théâtre se garde bien ici d’employer la même  stratégie : raconter des histoires pour détourner de la réalité. Et pour celle-ci, ils en appellent aux poètes : Orwell, Dostoïevski, La Boétie, La Fontaine, Victor Hugo, Molière…
Après sa première mise en scène, Un jeu d’enfants de M. Walser, Julie Timmerman propose cette fois une création collective dont le processus de travail est fondé sur un rapport d’égalité et de complicité avec une équipe de création.

Le spectacle sera suivi d'un débat avec Pierre Tevanian, auteur de l'ouvrage Les mots sont importants coécrit avec  Sylvie Tissot. Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de leur collectif en cliquant ici.

Evénements liés

Atelier Théâtre & Improvisation

Idiomécanic Théâtre

Distribution

Texte et mise en scène Julie Timmerman
Dramaturgie Adèle Chaniolleau
Assistante à la mise en scène Claire Chaineaux
Lumière Mathieu Bouillon
Musique Laurent Grais
Costumes Dominique Rocher
Distribution  Stéphane Douret, Florian Goetz, Agathe L'Huillier et Julie Timmerman.

L'équipe

JULIE TIMMERMAN – comédienne et metteur en scène
Elle débute comme comédienne dans Le Château de ma mère d’Yves Robert, puis joue pendant dix ans sous la direction de Jean-Claude Penchenat, François Timmerman, Claudia Morin, Marion Mirbeau… À sa sortie de l’ERAC, où elle a travaillé avec Catherine Marnas, Alain Françon et Georges Lavaudant, elle tourne avec Jean-Pierre Mocky dans Touristes ? Oh yes !, et joue au théâtre sous la direction de Ludovic Lagarde, Jean-Louis Benoît, Gilles Bouillon, Alain Françon… Parallèlement, elle réalise une fiction radiophonique produite par Radio-Grenouille à Marseille, Dînette, sur un texte de Charles-Éric Petit. En 2006, elle mène un atelier avec des collégiens de Creil pour lesquels elle met en scène une adaptation d’Amadeus. Elle réalise sa première mise en scène professionnelle en 2008, Un jeu d’enfants, de Martin Walser, créé au Théâtre de l’Épée de Bois - Cartoucherie de Vincennes, et repris à Confluences (Paris 20ème). Elle mène depuis 2008 un atelier théâtre au Lycée de l’Essouriau (Les Ulis).

ADÈLE CHANIOLLEAU – dramaturge
Formée à l’Ecole du TNS entre 2004 et 2007 en section mise en scène/dramaturgie, elle rencontre au cours de sa scolarité Laurent Gutmann, Daniel Jeanneteau, Jean-François Peyret, Stéphane Braunschweig, Krystian Lupa et Alain Françon. Elle collabore en tant que dramaturge aux créations de Thomas Condemine et Mathieu Roy, élèves acteurs et metteurs en scène de sa promotion.
Entre 1999 et 2004, elle suit des études théâtrales et s’intéresse plus particulièrement aux écritures du XXème siècle ; elle travaille notamment sur Henri Pichette et Jean-Luc Lagarce.
Depuis 2004, elle a assisté à la mise en scène et à la dramaturgie Alain Françon et Michel Vittoz sur L’Hôtel du Libre Echange de Georges Feydeau, La Cerisaie et Les Trois Sœurs d’Anton Tchekhov ; Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma sur Feux d’August Stramm. Elle a travaillé comme dramaturge avec Thomas Condemine sur Iphigénie de Racine, L’Echange de Claudel ; et Julie Timmerman sur Un Jeu d’Enfants de Martin Walser.

AGATHE L’HUILLIER – comédienne
Après avoir suivi les cours d’Odile Mallet, elle intègre la Classe Libre des Cours Florent puis le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique où elle achève sa formation en 2006.  Dans ce cadre elle participe à de nombreuses créations dirigées par Michel Fau (Lulu,Wedekind), Jean-Michel Rabeux (Le ventre, Rabeux), Matthias Langhoff (The silver tassie , O’Casey), Philippe Adrien (Jeux de massacre, Ionesco), Nada Strancar (Horace, Corneille) et Alain Françon (Léonie est en avance, Feydeau) . Elle a également travaillé dans les spectacles de Thomas Condemine (Platonov,Tchekhov - L'Echange,Claudel ), Christelle Larra (Gibiers du temps, Gabily) et Alain Françon (L'hôtel du libre échange, Feydeau- La Cerisaie, Tchekhov ). Parallèlement, elle tourne dans les courts-métrages de Tony Gatlif, Romain Raynaldi, Noémie Gillot, et enregistre pour France Culture et France Inter des pièces radiophoniques sous la direction de Christine Bernard-Sugy et Jacques Taroni.

FLORIAN GOETZ - comédien
Au Conservatoire National Supérieur d’ Art Dramatique, il travaille sous la direction de Philippe Adrien, Dominique Valadié, Jacques Lassalle, Georges Aperghis. Il joue dans La princesse Maleine de Maeterlinck mis en scène par Yves Beaunesne puis, sous la direction d’ Arnaud Meunier, dans Pylade de P.P.Pasolini, Le retour d’ Iphigénie de Y.Ritsos et Le cyclope de Betsy Jolas. Avec Frédéric Sonntag, il joue dans Disparu(e)(s) et à l’ écran, sous la direction d’ E. Palcy, dans Les mariées de l’ Isle Bourbon. Parallèment à son parcours de comédien, il met en scène son premier texte 39 théat kabaré au Centre Dramatique de l’ Océan Indien, puis Baramine au Séchoir, scène conventionée de la Réunion. Il est lauréat d’ une bourse d’ écriture pour sa dernière pièce Oméga Run System, et met en scène avec Jérémie Sonntag L’ Oiseau Bleu de Maeterlinck.

STÉPHANE DOURET – comédien
Dès 1986, il joue sous la direction d’Anne-Marie Cardot et de Brigitte Mercier dans plusieurs pièces de Tchekhov et de Molière, puis Véronique Volkart le dirige dans Piège pour un Homme seul de Robert Thomas, et Black Comedy de Peter Shaffer. En 1993, il participe au Dom Juan de Yves Le Guillochet, puis intègre l’Atelier Bouclet où il reste deux ans. Il poursuit sa formation à l’Ecole du Studio, où il travaille entre autres avec Edmond Tamiz et Jean-Louis Martin-Barbaz. En 1998, il joue à l’Espace Kiron une trilogie sur le thème du Grand-Guignol mise en scène par Patrick Simon, puis dans Visages de Hubert Colas mis en scène par Rachida Brakni et Judith Caen. Il chante ensuite dans A Table!, cabaret réalisé par Jean-Pierre Gesbert, et dans Monsieur Choufleuri et Mesdames de la Halle d'Offenbach au Théâtre Silvia Monfort. Acteur au sein de la Compagnie du Studio dirigée par Jean-Louis Martin-Barbaz depuis 1998, il joue sous sa direction dans L’Amour médecin de Molière, Barouf à Chioggia de Carlo Goldoni au Théâtre 13, Le Songe d’une Nuit d’Eté de Shakespeare, sous celle de Hervé Van der Meulen dans Bajazet de Racine, Les Chemins de Fer de Labiche, Jacques ou la Soumission de Ionesco et avec Patrick Simon dans L’Assemblée des Femmes d’Aristophane. On a pu également le voir dans Feu la Mère de Madame de Feydeau et dans On passe dans huit Jours de Guitry mis en scène par Sylvia Folgoas, et dans Je pense à Toi de Franck Smith mis en scène par Fabian Chappuis. Il apparaît dans Prime-Time, un court-métrage de Kader Ayd, et en 2003 joue sous la direction de Philippe Meyer dans Les Maxibules de Marcel Aymé, dans une adaptation du texte de Lope de Vega Le Chien du Jardinier dirigée par Jean-Marc Hoolbecq, et dans Merdre d’après Alfred Jarry mis en scène par Sinan Bertrand. On a pu le voir également dans L’Hôtel du Libre-Échange de Feydeau, dans Pas Bouger d’Emmanuel Darley, Confidences de Florence d'Azémar mis en scène par Emmanuel de Sablet, et Le Médecin malgré lui de Molière dirigé par Lionel Gonzales. A partir de 1996, il travaille également comme assistant metteur en scène, d’abord avec Philippe Bouclet pour Andromaque avec l’École du Théâtre National de Chaillot, puis avec Hervé Van der Meulen pour Phi-Phi et Monsieur Choufleuri. Enfin, en 1999,  il crée la compagnie l’Omnibus pour laquelle il adapte et met en scène Les Boulingrin de Courteline au Théâtre Dejazet, et monte Les Mangeuses de Chocolat de Philippe Blasband, Une Femme seule et Le Réveil de Dario Fo et Franca Rame pour le Théâtre des Salorges de Noirmoutier, et Le Mandat de Nikolaï Erdman.

CLAIRE CHAINEAUX – assistante à la mise en scène
Docteur ès Lettres, spécialiste de l’histoire du théâtre du XVIIe siècle, Claire Chaineaux s’est également tournée vers sa pratique ; elle prend des cours de comédie et multiplie assistanats à la mise en scène. C’est l’occasion d’aborder des théâtres différents – baroque, absurde, jeune public – faisant intervenir d’autres formes artistiques comme la danse ou la musique. Elle a ainsi pu assister Anne Bourgeois à plusieurs reprises (Festival Roland Dubillard au Théâtre du Rond-Point, 2004), participer au festival de théâtre baroque à Paris (Eclats baroques, 2007), ou encore diriger une lecture à la Comédie Française (Les Visionnaires, J. Desmarets de Saint Sorlin, 2006). Claire Chaineaux continue régulièrement de se former à l’écriture dramatique, à la dramaturgie des textes contemporains ou encore à la technique de jeu de Jacques Lecoq. Outre son activité de metteur en scène, elle enseigne le théâtre.

MATHIEU BOUILLON - lumière
Après une formation au CFPTS (Centre de Formation Professionnelle aux Techniques du Spectacle) en régie lumière, il intègre l'équipe de la Ménagerie de verre (direction Marie-Thérèse Allier) et y travaille pendant 3 ans. Depuis 10 ans il est le régisseur lumière  de l'espace Confluences (direction Ariel Cypel).

LAURENT GRAIS – musique
Musicien autodidacte, il est passionné par les pratiques de l'improvisation et de l'utilisation de la musique dans le spectacle vivant. Sa rencontre avec le metteur en scène Sylvain Maurice est déterminante et le confronte à la composition. Il est musicien sur nombre de ses spectacles depuis 1996, notamment Berlin Fin Du Monde, Thyeste, Macbeth, Les Aventures de Peer Gynt, Oedipe et Les Sorcières. Il collabore avec le chorégraphe Nicolas Maloufi et la Cie MA2 pour la création de Soyons Baroque. En 2008, il compose la musique du Voyage du P’tit Zygo mis en scène par Aurélie Hubeau. Il a participé cette saison à une lecture-improvisation mise en scène par Arnaud Meunier de textes de Barthes et Tanizaki, et travaille actuellement avec les chorégraphes américains David Dorfman et David Marchant.

DOMINIQUE ROCHER - costumes
Elle travaille pendant quatorze ans avec Jean-Claude Penchenat sur toutes les créations du Théâtre du Campagnol. Elle a été l’assistante-costumière de Françoise Tournafond, Gyslaine Ducerf,  David Bélugou et Steen Albro pour les spectacles du Campagnol, et  Sabine Siegwald pour Athalia et La Folle de Chaillot de François Rancillac. Depuis 2003 elle travaille régulièrement avec Adel Akim au Théâtre des Quartiers d’Ivry, Philipe Awat, Florence Huige et  Hélène Philipe.

 

Lire la suite

Avis de la presse

LA TERRASSE - Mars 2011 - Agnès Santi
L’Idiomécanic Théâtre s’inspire de 1984 de George Orwell et explore les mécanismes d’endoctrinement à l’œuvre dans nos sociétés. Création collective mobilisant les énergies de ceux qui la travaillent comme de ceux qui l’écoutent, Words Are WAtching You - WAWY, comme la soupe - invite à la vigilance face au pouvoir des mots au service du pouvoir, face à la perversion du langage déterminant puissamment et sournoisement nos représentations de la réalité. Certes, dans nos chères démocraties, le pouvoir de représentants élus par les citoyens demeure éloigné de l’arbitraire et du danger propres aux dictatures, mais ceux qui ont connu l’Europe à la veille de la seconde guerre mondiale savent à quel point le basculement dans l’horreur advient beaucoup plus facilement que l’on croit. Et chacun sait que le rapport à la réalité - avec ou sans wikileaks ! - est parfois complexe à penser et formuler. La scène d’un théâtre demeure un bon endroit pour se pencher sur la question… C’est la lecture de 1984 de George Orwell qui a engagé l’Idiomécanic Théâtre dans cette réflexion sur les mécanismes d’endoctrinement et de lavage du cerveau, dans un procesus de travail visant à inventer pour la scène leur 1984. Nous sommes au Minimot - le Ministère du Mot -, là où s’écrit le dictionnaire novlangue, là où les mots jugés dangereux disparaissent, là où s’affairent des employés zélés et trône Big Mother. Un théâtre qui rend hommage à la belle idée d’émancipation !

Lire la suite

Mentions diverses

Production Idiomécanic Théâtre, Espace Culturel Boris Vian - Scène conventionnée des Ulis, Festival Passe-Portes
Coréalisation Confluences et le Studio-Théâtre d'Asnières
Soutien
de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France, l’ADAMI grâce à la redevance pour copie privée
Aide à la production
d’Arcadi

Théâtre d'intervention

Jeu.07.Avr 20h30

Tarif : Catégorie B

Le spectacle sera suivi d'un débat avec Pierre Tevanian, auteur de l'ouvrage Les mots sont importants coécrit avec  Sylvie Tissot.

RÉSERVATION
/2010/contents/medias/Photos%20Spectacles/Words%20are%20watching%20you/WAWY_fiche.jpg
/2010/contents/medias/Photos%20Spectacles/Words%20are%20watching%20you/inbon_fiche.jpg
/2010/contents/medias/Photos%20Spectacles/Words%20are%20watching%20you/madameword_fiche.jpg
/2010/contents/medias/Photos%20Spectacles/Words%20are%20watching%20you/moulumot_fiche.jpg