Par mois Par genre

Janvier

Salomé

Compagnie des Dramaticules

Tirée des Évangiles, l’histoire est célèbre : Salomé danse pour le tétrarque Hérode. En récompense, elle exige de lui la tête du prophète Iokanaan, qu’il retient prisonnier.
Salomé est un météore dans l’oeuvre théâtrale d’Oscar Wilde, l’un des textes les plus représentatifs du courant décadent, avec ses intentions parodiques, ses hommages et ses grincements de dents. Ses thématiques sont universelles et intemporelles : la tentation, la foi, la loi, le mystère de la vie, de l’amour et de la mort...
La poésie précieuse et ambiguë, le sarcasme fiévreux, le lyrisme incandescent et la structure de la pièce proche de celle d’un opéra, sont autant d’axes qui permettent à Jérémie Le Louët de poursuivre sa réflexion sur l’art de l’acteur.
Noémie Guedj et Jérémie Le Louët créent la Compagnie des Dramaticules en octobre 2002. Depuis 2007, la compagnie est en résidence sur le territoire de la Communauté d’Agglomération du Val de Bièvre. Tous les spectacles de la compagnie ont été accueillis à l’Ecam : Macbett de Ionesco, Hot House de Pinter, et Un Pinocchio de moins ! d’après Collodi.

Evénements liés

Les Décadents

Compagnie des Dramaticules

Distribution

Texte Oscar Wilde
Mise en scène
Jérémie Le Louët
Scénographie & costumes
Christophe Barthès de Ruyter
Lumières Jean-Luc Chanonat
Interprétation Jérémie Le Louët, Katarzyna Krotki, Noémie Guedj, Stéphane Mercoyrol, Julien Buchy, David Maison, Anthony Courret, Jonathan Frajenberg

 

Extrait de Salomé d'Oscar Wilde

HERODE: Ecoutez. J'ai des bijoux cachés ici que même votre mère n'a jamais vus, des bijoux tout à fait extraordinaires.
J'ai un collier de perles à quatre rangs. On dirait des lunes enchaînées de rayons d'argent. On dirait cinquante lunes captives dans un filet d'or.
Une reine l'a porté sur l'ivoire de ses seins.
Toi, quand tu le porteras, tu seras aussi belle qu'une reine.
J'ai des améthystes de deux espèces. Une qui est noire comme le vin. L'autre qui est rouge comme du vin qu'on a coloré avec de l'eau.
J'ai des topazes jaunes comme les yeux des tigres, et des topazes roses comme les yeux des pigeons, et des topazes vertes comme les yeux des chats.
J'ai des opales qui brûlent toujours avec une flamme qui est très froide, des opales qui attristent les esprits et ont peur des ténèbres.
J'ai des onyx semblables aux prunelles d'une morte.
J'ai des sélénites qui changent quand la lune change et deviennent pâles quand elles voient le soleil.
J'ai des saphirs grands comme des oeufs et bleus comme des fleurs bleues.
La mer erre dedans, et la lune ne vient jamais troubler le bleu de ses flots.
J'ai des chrysolithes et des béryls, j'ai des chrysoprases et des rubis, j'ai des sardonyx et des hyacinthes, et des calcédoines et je vous les donnerai tous, mais tous, et j'ajouterai d'autres choses.
Le roi des Indes vient justement de m'envoyer quatre éventails faits de plumes de perroquets, et le roi de Numidie une robe faite de plumes d'autruche.
J'ai un crystal qu'il n'est pas permis aux femmes de voir et que même les jeunes hommes ne doivent regarder qu'après avoir été flagellés de verges.
Dans un coffret de nacre j'ai trois turquoises merveilleuses.
Quand on les porte sur le front on peut imaginer des choses qui n'existent pas, et quand on les porte dans la main on peut rendre les femmes stériles.
Ce sont des trésors de grande valeur. Ce sont des trésors sans prix. Et ce n'est pas tout.
Dans un coffret d'ébène j'ai deux coupes d'ambre qui ressemblent à des pommes d'or.
Si un ennemi verse du poison dans ces coupes elles deviennent comme des pommes d'argent.
Dans un coffret incrusté d'ambre j'ai des sandales incrustées de verre.
J'ai des manteaux qui viennent du pays des Sères, et des bracelets garnis d'escarboucles et de jade qui viennent de la ville d'Euphrate...
Enfin, que veux-tu, Salomé ?
Dis-moi ce que tu désires et je te le donnerai.
Je te donnerai tout ce que tu demanderas, sauf une chose.
Je te donnerai tout ce que je possède, sauf une vie.
Je te donnerai le manteau du grand prêtre.
Je te donnerai le voile du sanctuaire.

LES JUIFS : Oh ! Oh !

SALOMÉ : Donnez-moi la tête d'Iokanaan.

HÉRODE s'affaissant sur son siège :
Qu'on lui donne ce qu'elle demande !
C'est bien la fille de sa mère !

Lire la suite

Liens

Mentions diverses

Production La Compagnie des Dramaticules
Coproduction Théâtre des Quartiers d’Ivry – Théâtre de Saint-
Maur – l’Ecam, Le Kremlin-Bicêtre – L’Arc-En-Ciel Théâtre de
Rungis
Avec l’aide à la création de la Communauté d’Agglomération
du Val de Bièvre et du Conseil Général du Val-de-Marne
La Compagnie bénéficie de l’aide au fonctionnement
du Conseil Général du Val-de-Marne.
Elle est également soutenue par la Région Île-de-France
au titre de la permanence artistique.

Théâtre

Jeu.13.Jan 20h30

Ven.14.Jan 20h30

Tarif : Catégorie B

RÉSERVATION
/2010/contents/medias/Photos%20Spectacles/Salome/Photo%20Salom%E9_fiche.jpg