Par mois Par genre

Février

Oh Boy!

Marie-Aude Murail

Théâtre du Phare

Quand Barthélemy Morlevent, 26 ans, est convoqué par la juge des tutelles, il se demande ce qu’il a fait. Quand il y retrouve sa demi-soeur Josiane, il se demande de quoi elle va encore l’accuser. Lorsqu’il découvre qu’il a trois jeunes demi-frère et  soeurs, Siméon, Morgane et Venise, orphelins, il se dit que ce n’est pas la première fois que son père abandonne des gosses. Et quand on lui apprend qu’il doit être leur tuteur, il se demande où est la porte.

C’est l’histoire d’une fratrie, l’histoire si belle de Barthélemy que rien ne prédisposait à devoir assumer une famille tombée du ciel, une histoire humaine simple et bouleversante.

Evénements liés

Olivier Letellier

Tout un programme !

Distribution

Texte Marie-Aude Murail (Éditions l’École des Loisirs) / Mise en scène Olivier Letellier / Adaptation Catherine Verlaguet / Lumières Lionel Mahé / Collaboration artistique Guillaume Servely / Interprétation Lionel Erdogan

Note d'intention

"Quand on perd un parent, qu’il meure ou qu’il s’en aille, on se sent abandonné. Seul, l’enfant est confronté à des douleurs d'adultes et doit prendre en charge tout ce que l’adulte ne prend plus en charge pour lui. Il doit avancer, se construire, trouver ailleurs ses repères/modèles familiaux et faire ses choix de vie.

Siméon cherche dans le code pénal, une loi qui obligerait son frère Bart à les adopter tous les trois.
Les petits Morlevent font le jurement de ne pas être séparés. Ils se battent avec des armes d'enfants -Morgane en pleurant chez la psy- ou d'adultes - lorsque Siméon négocie avec l'assistante sociale - contre les institutions.

Dans cette construction à l'aveuglette, l’humour est une arme redoutable : elle permet de cacher au monde – et à soi-même – la douleur. Cette arme, c’est celle de Bart. Le silence permet le deuil, et la reconstruction.
C’est le choix de Siméon.
Ayant moi-même perdu ma mère enfant, je me reconnais dans ces deux mécanismes.

Bart ayant jusque là fuit la douleur d'avoir été abandonné par son père, va réparer ses blessures d’enfance en affrontant la réalité de ses frère et soeurs, faisant pour ou avec eux, des choix. Ainsi, sous couvert d’histoire contemporaine, « Oh, boy » raconte le parcours initiatique de Barthélémy.

J’ai envie d’oser aborder avec les plus jeunes ces thèmes difficiles que sont le suicide d'une mère, la difficulté de l’adoption, la maladie… Mais la force de cette histoire, c'est l'humour qu'apporte, envers et contre tout, le personnage de Bart. Profondément ancré dans la réalité des situations, sa personnalité de diva égocentrique, sa lâcheté, sa maladresse et sa force absolue de dérision nous permettent de prendre de la distance, de rompre purement et franchement certaine émotion dramatique par un trait d'humour qui permet d'avancer.

J'ai envie de raconter l’histoire de cette fratrie avec l’humour et la légèreté dont fait preuve le personnage de Barthélémy, comme une proposition de point de vue sur comment prendre la vie."

Olivier Letellier

Lire la suite

Mentions diverses

Production : Le Théâtre du Phare / Production déléguée : Ici Même, Rennes / Coproductions : Espace Culturel André Malraux, Le Kremlin- Bicêtre, Centre Jean Vilar, Champigny-sur-Marne, Le Strapontin, scène des Arts de la Parole, Pont Scorff / Soutiens: Communauté de Commune du Pays d’Ancenis, Théâtre La Paillette, Rennes / Crédit photo : Philippe Stisi

Théâtre de récit

Sam.06.Fev 17h00

Catégorie C

Dès 8 ans (60 minutes)
Goûter offert après le spectacle

Séances scolaires

Jeu.04.Fev 10h00

Jeu.04.Fev 14h00

Ven.05.Fev 10h00

Ven.05.Fev 14h30

Tarif scolaire : 5 €

/2009/contents/medias/Spectacles/Oh%20Boy%21/oh%20boy%20-%20portrait_fiche.JPG